Pédagogie par le jeu : que font les enseignants (dans les expérimentations scientifiques) ?

Résumé de l’article scientifique :
Marjaana Kangas, Antti Koskinen & Leena Krokfors (2017). A qualitative literature review of educational games in the classroom: the teacher’s pedagogical activities, Teachers and Teaching, 23:4, 451-470.

Michaël HUCHETTE
INSPE de l’académie de Créteil et laboratoire EXPERICE

La recherche scientifique a-telle étudié les pratiques effectives d’enseignants utilisant le jeu pour enseigner ? L’article que nous résumons ici, écrit par des chercheurs finlandais, est une revue de la littérature scientifique en langue anglaise sur la période 1998-2013. Dans une sélection de 35 articles portant sur des recherches comprenant une mise œuvre pédagogique innovante pour des élèves âgés de moins de 18 ans, ils recensent les activités effectives d’enseignants qui y sont décrites. Les contextes d’enseignement mentionnés ne sont pas des contextes ordinaires, mais des contextes de collaboration avec des scientifiques intéressés par l’enseignement ou l’apprentissage par le jeu.

Quels jeux, pour quels enseignements ?

Les 35 articles sélectionnés portent sur des recherches dites empiriques utilisant soit des méthodes quantitatives (pour 13 articles), soit des méthodes qualitatives (7 articles), soit des méthodes mixtes (15 articles). Les méthodes ainsi mobilisées sont diverses et ne sont pas au centre de l’analyse transversale proposée. Les jeux mentionnés dans ces articles sont variés : computer games (jeux informatiques), virtual multi-player games (jeux virtuels multi-joueurs), role-games (jeux de rôle), board games (jeux de plateau). Les niveaux d’enseignement correspondent à l’école maternelle et au jardin d’enfants (2 articles), à l’école élémentaire (17 articles), et à l’enseignement secondaire (15 articles). Un article porte sur plusieurs niveaux. Les contenus enseignés via le jeu sont divers : mathématiques (11 articles), biologie, géographie, sciences de la santé, informatique, histoire, thèmes plus transversaux et généraux (7 articles : thèmes moraux, développement personnel, solidarité et multiculturalisme). Les pays de mise en œuvre sont a priori variés.

Les activités recensées

Dans 21 articles sur les 35 articles sélectionnés, les enseignants ont effectivement un rôle explicite dans l’expérience pédagogique support de la recherche (nous comprenons que dans les 14 autres les enseignants ne sont pas mentionnés ou ils sont absents du protocole de recherche). Nous résumons dans le cadre ci-dessous les activités recensées par les auteurs d’après les descriptions faites dans ces 21 articles, en les présentant comme eux selon les phases typiques suivantes : planning, orientation, tutoring the gameplay, elaboration et reflection. Cette dernière phase reflection semble avoir émergé de la revue de littérature – a posteriori. Les autres sont définies a priori d’après les travaux de la première auteure, sur les environnements d’apprentissage créatifs et ludiques dans l’enseignement élémentaire en Finlande (en particulier sa thèse de doctorat soutenue en 2010, https://lauda.ulapland.fi/handle/10024/61661).

a) Planning – Planification et préparation de la séance
– Créer un cadre (frame) et un continuum pédagogique en se basant sur le programme (curriculum).
– Construire des processus d’apprentissage globaux, significatifs, basés sur l’utilisation de jeux.
– Décider des activités individuelles et en groupe, des tailles des groupes d’élèves.
– Définir les connaissances que les élèves sont susceptibles d’apprendre via le jeu et hors du jeu.
b) Orientation –
Enseignement introductif à l’activité ludique

– Commencer la séance de jeu par des informations contextuelles sur le sujet traité.
– Réaliser un enseignement préparatoire au jeu pour que les élèves aient les connaissances de base nécessaire pour comprendre/être attentifs aux objectifs du jeu.
c) Tutoring the gameplay
– Conduite de l’activité ludique

– Orienter la discussion pendant le jeu en posant des questions pour diriger le regard/l’attention des élèves sur certains points/concepts importants pour l’apprentissage.
– Rôle de meneur de jeu (playmaker) : communiquer tâches, rôles, buts et dynamique de jeu.
– Faciliter l’apprentissage par le dialogue entre étudiants.
– Orchestrer l’activité en temps réel et de manière explicite pour permettre la collaboration entre les élèves (par exemple pour favoriser certains types d’interactions).
– Rôle de facilitateur (facilitator) : répondre aux questions des élèves et poser des questions de prolongement, parfois en interrompant le jeu pour parler d’un thème qui émerge du jeu en cours, en rapport avec une décision à prendre par exemple (notion de teachable moments, Watson et al., 2011).
d) Elaboration
– Réflexion et évaluation après-jeu (L’enseignant discute après-jeu du contenu de la partie de jeu pour mettre en relation l’expérience de jeu et les buts d’apprentissage)
– Notion de débriefing (debriefing).
– Les activités après-jeu peuvent inclure un travail de rédaction d’un écrit ou un débat collectif.
– Les discussions après-jeu sont susceptibles de clarifier les interprétations qui peuvent être faites d’un problème abordé dans le jeu.
e) Reflection – Activité réflexive de l’enseignant lui-même pour se formeret améliorer sa pratique

Les auteurs insistent finalement sur la variété et l’importance du rôle des enseignants dans l’utilisation pédagogique des jeux, indépendamment de la qualité intrinsèque du jeu. Son rôle est à concevoir selon eux comme un processus étendu avant-pendant-après l’interaction avec les élèves, comme tout enseignement (ils sitent Kansanen, qui a publié des travaux sur la teacher’s pedagogical thinking). Pour un enseignement donné, en particulier via le jeu, ils invitent à construire un modèle pédagogique (pedagogical model, p. 452, 461, 462) pour penser la cohérence des liens entre rôle de l’enseignant, rôle des élèves, contenus à enseigner, outils, environnement physique, activités avant-pendant-après la phase de jeu, …

Accéder à l’article : https://doi.org/10.1080/13540602.2016.1206523

Les auteurs
Marjaana Kangas
twitter: @marjaanakangas ; academia.edu/MarjaanaKangas ; Linkedin: Marjaana Kangas ; http://www.marjaanakangas.net/
Antti Koskinen
https://tutcris.tut.fi/portal/en/persons/antti-koskinen(6ff10a2c-df4d-44d6-9967-a4e0a6de68b0).html
Leena Krokfors
https://researchportal.helsinki.fi/en/persons/leena-krokfors


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search